Les critères pour reconnaître un spa de qualité

Véritable phénomène de mode, le spa se décline sous toutes les formes, et à tous les prix. Or, on n’achète pas un spa au hasard. Tous n’offrent pas les mêmes bienfaits et surtout, certains sont d’une fabrication qui peut laisser à désirer. Résultat : votre spa peut rapidement devenir inutilisable. Comment reconnaître un spa de qualité ? Voici quelques points à vérifier avant de vous lancer dans un tel achat.

Le chauffage, déterminant pour avoir un spa de qualité

Un spa à l’eau froide, ça ne vous dit rien ? On vous comprend ! Le principe même de l’hydrothérapie est la détente des muscles, notamment par l’action de la chaleur. Et pourtant… Certains spas, en vente aujourd’hui pour quelques centaines d’euros, ne disposent pas de système intégré de chauffage ! L’eau de votre spa ne dépassera donc pas, au mieux, la température ambiante… autant dire généralement très loin des 35 °C recommandés !
Un spa de qualité disposera, pour commencer, d’un système de chauffage qui permettra de maintenir une température constante sans « pic » de consommation d’énergie.

Des jets multidirectionnels indispensables pour un spa de qualité

Une balnéothérapie efficace se mesure à la qualité des jets dont un spa dispose. Premier critère à prendre en compte : sont-ils multi-directionnels ? Si ce n’est pas le cas, alors ce sera à vous de vous adapter à leur position, une fois dans l’eau… ce qui est loin d’être commode. A l’inverse, s’il vous est possible de faire pivoter les buses en fonction de votre taille et votre gabarit, vous pourrez alors disposer d’un spa « sur-mesure ».

Pensez aussi à regarder si la majorité des jets (et pas seulement un ou deux jets comme le proposent certains fabricants tentant de tromper l’acheteur) sont des jets dits « Venturi ». Si c’est le cas, alors vous êtes certainement en face d’un spa haut de gamme.

Les aérojets, en propulsant de l’air en fines bulles d’oxygène, se contentent de vous relaxer, tandis que les hydrojets – dont les jets Venturi font partie – utilisent de l’eau propulsée pour des massages musculaires en profondeur. Combinant l’air et l’eau, les jets Venturi vous offrent, eux, la possibilité de régler individuellement la puissance de l’eau propulsée pour un massage sur-mesure.

Lisez notre article pour tout comprendre sur les différents jets d’un spa

Vous l’aurez vite compris. Pour quelques centaines d’euros, vous ne disposerez que d’un spa à eau non chauffée dont les bulles d’air ne feront que vous chatouiller de façon ludique.

Un spa de qualité nécessite des pompes de massages adaptées au type de spa

Un spa de qualité ne se détermine pas en fonction du plus grand nombre de pompes ou de la plus grande puissance possible. Même si, parfois, certains fabricants assurent le contraire ! Nous ne sommes pas de cet avis.
Trop de pompes, trop puissantes dans un spa qui ne nécessite pas pareil équipement, c’est surtout l’assurance de faire grimper votre consommation d’électricité ! Tout est question d’équilibre. C’est le nombre de jets et de la grandeur du spa qui définissent l’intérêt du nombre et de la puissance des pompes de massage, tout en préservant la planète et votre budget !
Attention aussi de quelles pompes on parle : certains fabricants vont parler de « pompes » sans aucune précision pour vous faire croire que le spa a, par exemple, 2 pompes. C’est tres trompeur car en réalité ils englobent pompe de massage et pompe de filtration pour vous faire croire que le spa a de puissants jets alors qu’en réalité il n’a qu’une seule pompe de massage….

Une isolation thermique efficace garantie, pour un spa de qualité

Pour reconnaître un spa de qualité, intéressez-vous à la structure de celui-ci, qui doit être garantie au moins 10 ans. Elle doit assurer une bonne solidité et fournir une isolation thermique efficace.

Coté structure, il est préférable d’éviter les structures en acier qui auront tendance à « rouiller » et donc à s’affaiblir dans le temps. Actuellement, le matériau reconnu le plus solide pour la structure d’un spa est un bois imputrescible traité à cœur par autoclave.

Coté isolation, la structure du spa doit posséder une couche épaisse de mousse en polyuréthane de forte densité ou, encore mieux, un système d’isolation polyisocyanurate qui assure une isolation encore plus poussée. Car plus une cuve conserve la chaleur, moins le chauffage est sollicité. Un spa correctement isolé coûtera moins de 15 € par mois, pour une utilisation quotidienne de 20 min. Dans le cas contraire, la consommation d’électricité mensuelle peut atteindre jusqu’à 200 € !

Attention également à la composition de la cuve. Si la grande majorité des spas proposent un revêtement acrylique sur une base de fibre de verre, peu sont renforcés par de la résine vinylester, matériau onéreux, qui assure pourtant la longévité de l’ensemble. Une coquille de qualité sera garantie près de 5 ans. Ensuite, il est important de vérifier que la base de la cuve (là où vous mettez les pieds) n’est pas suspendue dans le vide. Dans le cas contraire, elle risque de céder dans le temps, sous le poids de ses utilisateurs ! Un spa de qualité aura sa base soutenue par la structure même du spa.

Enfin, pour conserver la chaleur, un spa de qualité possédera également une couverture amovible la plus épaisse possible (10 à 15 cm), rigide et facilement manipulable.

Un spa de qualité possède un système efficace de filtration de l’eau

La qualité de l’eau est indispensable. Pour cela, un spa de qualité doit posséder un système de filtration optimal. Il est généralement composé d’un filtre à cartouche, relié à une pompe, par lequel sont évacuées les impuretés ainsi qu’un ozonateur qui purifie l’eau en l’oxygénant. Des systèmes plus sophistiqués, sur les spas haut de gamme, comportent un ozonateur couplé à un système de désinfection par ultraviolets qui peut réduire la consommation de produits chimiques de 30 à 40%.

On privilégiera une pompe de filtration de faible puissance – 100 à 750 watts – qui tourne en continu, plutôt qu’une autre, plus puissante et qui finalement, en fonctionnant à fond quelques heures seulement, consommerait plus.

Les composants d’un spa de qualité doivent être d’origine fiable

Un spa « tourne » en théorie 24H/24 pour maintenir constamment votre eau à température. Les composants du spa, très sollicités, doivent donc être très robustes. Également, en cas de panne, votre technicien doit pouvoir obtenir la pièce de remplacement très rapidement… Or, même si un spa est étiqueté « origine Europe », il se peut que tous ses composants soient de facture asiatique. Il suffit en effet que l’assemblage des pièces soit réalisé en Europe pour qu’un spa porte le label U.E. On vous laisse imaginer les délais à rallonge pour obtenir une pièce de remplacement…

Votre vendeur de spa doit donc être transparent sur l’origine des composants de ses spas. Lesquels, idéalement, seront issus des plus grands manufacturiers mondiaux. Ainsi, les pièces seront livrables dans un délai très court grâce à des stocks permanents de pièces détachés dans chaque pays.

Un spa de qualité présente une bonne ergonomie

Enfin, pour profiter des bienfaits d’un spa… il faut avant tout y être bien installé ! Faites donc particulièrement attention à l’ergonomie du spa, les courbes ainsi que l’emplacement des buses selon vos besoins/envies. Et demandez à l’essayer avant de l’acheter pour être certain qu’il vous convienne à 100%.

Tous ces critères pris en compte vous permettront de repérer un spa de qualité, avant de vous lancer dans un achat.

Nos différentes gammes de spa hauts de gamme